Textes et chroniques

"A Gérard  Gorsse, mon ami, et qui me soutient dans les moments de doutes et de grand désert froid…

Comme toi, à mon niveau et de ma place d'artiste (et avec mes amis musiciens car cela va ensemble pour nous...), - je cherche à élever les cœurs et les consciences, à fédérer des énergies solidaires pour lutter contre l'ostracisme , qu'il soit politique, culturel ou idéologique, en cherchant à établir des passerelles entre l'interprète et son auditoire, entre l'écrivain-le poète et son lecteur, entre l'artiste et le spectateur, entre les peuples et leurs patrimoines culturels, entre la joie de donner et celle de recevoir…

Sans doute il s'agit là d'utopie, mais pourtant si concrète, vivante et humaine tout simplement. En cette période de crise, la culture plus que jamais doit être au cœur des préoccupations et l'objet d'attentions renouvelées de la part des pouvoir publics et de chacun ! Sans art, sans culture, nous serions privés des paroles, des musiques et des chants qui sont là pour nous faire avancer, réfléchir, entendre et voir le monde autrement.  Sans ces festivals plein d’énergie, de talents et de lucidité (festivals petits, et grands, modestes ou moins), nous artistes (comme le public aussi) serions privés de ces moments uniques de partage  ... la suite


Le prix du chant

"Pour la plupart des personnes, être artiste et chanteur notamment, et  exercer son art  en France est une sacrée aubaine. Paris, Lyon, Toulouse, Montpellier ….Voici des  villes (amis il y en a d’autres bien sûr)  où sont représentés le plus grand nombre de spectacles vivants par soir !

Des grandes scènes nationales subventionnées avec metteurs en scène tendance , têtes d’affiche, aux petits théâtres programmant aussi des spectacles exigeants et de qualité, le choix est large et peut répondre à toutes les envies de spectacles.

Seulement, derrière cette offre alléchante se cache une autre facette  ... la suite


A tous les silencieux

On veut nous persuader de rester tranquilles, de désavouer les actes de rébellion qui, éclatent partout dans le monde et sous notre nez aussi...et de souffrir patiemment, au nom de la logique de l'argent : toutes les humiliations.
On menace, si nous ne rentrons pas dans le rang, de nous interdire la rue, de nous tabasser, de faire couler notre sang.
Les dirigeants de toute obédience, qui ne songent qu'à nous voir croupir à jamais dans la servitude et la misère, prétendent encore et toujours nous priver des richesses immenses que notre classe, et elle seule, a produites.
Comme un bétail trop prolifique, nous sommes voués par des technocrates et des rentiers, à la précarité et au dénuement, aux maladies et à la décimation. ... la suite


Le plaisir ne vaut que s'il est partagé !

4 juillet 2010, 09:24

Il y a tellement de manifestations et d’évènements pour découvrir la France autrement l’été,… celle qui vibre de toutes ses sonorités, celle qui sait faire la fête, la musique, la joie et même le « bœuf ».
Ce Festival sur Lignon nous emmène, grâce à Daniel FANGER et ses amis, sur les chemins festifs, poétiques voire insolites aussi par moments. La fièvre festivalière c’est aussi le plaisir de découvrir, de partager des émotions, des coups de cœur, de confronter ses goûts,… de poursuivre en quelque sorte sa quête d’identité..
C’est un petit festival, mais bourré de talents, solide et cohérent dans sa programmation et joyeusement original… Avec des oreilles affûtées, dans des genres très divers, mais toujours avec la marque du « must ». ...la suite