Le plaisir ne vaut que s'il est partagé !

4 juillet 2010, 09:24

Il y a tellement de manifestations et d’évènements pour découvrir la France autrement l’été,… celle qui vibre de toutes ses sonorités, celle qui sait faire la fête, la musique, la joie et même le « bœuf ».

Ce Festival sur Lignon nous emmène, grâce à Daniel FANGER et ses amis, sur les chemins festifs, poétiques voire insolites aussi par moments. La fièvre festivalière c’est aussi le plaisir de découvrir, de partager des émotions, des coups de cœur, de confronter ses goûts,… de poursuivre en quelque sorte sa quête d’identité..

C’est un petit festival, mais bourré de talents, solide et cohérent dans sa programmation et joyeusement original… Avec des oreilles affûtées, dans des genres très divers, mais toujours avec la marque du « must ».

Un Festival précieux et précis car l’organisation est toujours impeccable…

Une ambiance décontractée pour un festival « haut de gamme » et haut en gammes !

Un festival qui invite à des rencontres exigeantes et de qualité entre artistes et public !

C’est un festival qui « ouvre la voix » et ou l’on se déplace à pieds en parcourant les anciens chemins de traverse, aux côtés de conférenciers passionnés et passionnants avec des rendez-vous, des étapes, des spectacles de rue, sur la place du village… Alors forcément on se sent devenir un peu « cigale », avec alentour toutes ses voix, ces musiques vivantes et multicolores.

Il est jeune ce festival, tout jeune, juste 10 ans…

Il n’est pas bien riche ce festival, mais vraiment aventureux, donc courageux…. Et il mérite d’être défendu.

Il est obstiné ce festival et il bouscule les genres en proposant (outre des tarifs modestes), des croisements audacieux et des formats différents…

Il est de plus en plus plébiscité ce festival, avec sa fougue son énergie et son cœur gros comme ça, mais aussi avec sa « bonne table » ouverte au gourmets… bref des organisateurs passionnés et qui démontrent avec ferveur que la culture est avant tout une affaire de partage.
« On peut vivre sans musique, mais moins bien » (Maurice Ravel)…, tout comme on peut passer l’été sans festivals, mais beaucoup moins bien aussi, c’est sûr !

C’est pourquoi ce détour par FAY sur Lignon chaque début août s’impose car ce festival est fabuleusement convivial et terriblement festif !

C’est une palette de sons, une avalanche d’ambiances déclinées dans la fraîcheur des places ombragées, au rythme des ballades au bord du Lignon, au gré des apéritifs en chansons au coeur du village,… au fil des repas sous le chapiteau, puis des siestes musicales pour des journées buissonnières et insolites… En prime : des concerts inattendus, des expos, des conférences, mais aussi la découverte des produits du terroir…

C’est un festival qui tient parole et qui en dépit des modes continue à défendre une certaine idée de la musique, de la chanson et du partage… Où les mots pèsent de leurs vrais poids, où la poésie se mérite et où le « vacarme », comme les « bavardages » ne sont pas de mise.

Pas vraiment (ou si peu) médiatisé ce festival, et c’est regrettable…, mais savoureux et de qualité… . Où les concerts débutent à l’heure de l’apéro, où les soirées prennent leurs aises sur la place du village, ou sous le chapiteau de Mathias, où les « bœufs » s’étirent jusque tard dans la nuit… Bref de ces moments de paroles et de partage qui ont le goût d’éternité.

Ce festival c’est un feu d’artifice de sons, d’accents et d’accords… de découvertes, de beaux talents, à la pelle, dans une ambiance « anti-show-biz », portée par une poignée d’irréductibles passionnés de musiques, sur cette terre des Grands Plateaux de la Haute- Loire.

Ce festival se fait trait d’union entre les musiques et les cultures des continents, mais c’est aussi une étrange alchimie qui prend corps, pour composer un paysage et un voyage étonnants !

La joyeuse et contagieuse décontraction de son public n’est pas feinte, alors si l’on rêve d’un moment de vacances enchanté, hors du temps et en chansons, il faut venir car nous le savons bien : le plaisir ne vaut que s’il est partagé.

Natasha Bezriche,
Comédienne, auteur, interprète